Un sou après l'autre

17 août 2020

Avoir un coussin confortable

Le chemin se poursuit sur la route de l'indépendance financière. 

Toutes vos factures sont à jour? Vous avez vos 1000 euros d'avance? Vous avez remboursé toutes vos dettes? BRAVO!!!

Nous arrivons à la prochaine étape: pour le moment vous vous êtes occupés de l'urgence et c'était effectivement la première chose à faire pour se permettre de souffler un peu et de relever le nez du guidon. Maintenant il est possible de relever la tête et de commencer à regarder plus loin en se créant un coussin confortable, moëlleux, rassurant pour faire face aux coups un peu plus durs.

Une perte d'emploi, un arrêt maladie qui traîne, un accident de la vie et ça peut tourner au drame. Aujourd'hui plus que jamais on se rend compte que rien n'est jamais acquis, que la vie peut basculer à partir d'un rien. Un jour on est au boulot et on prévoit son weekend, le lendemain on est confiné et on perd son job parce que la boite ferme. 

C'est là que le coussin de sécurité intervient. L'idée c'est en fait de reprendre ses 1000 euros de première urgence et d'augmenter la somme progressivement jusqu'à atteindre un montant donné. Certains préconisent d'avoir 3 à 6 mois de dépenses d'avance, d'autres se fixent un montant défini arbitrairement. La clé c'est là encore de faire ce qui vous semble le plus pertient à votre échelle et surtout que cela vous apporte la paix de l'esprit, la quasi-certitude que vous pouvez voir venir sereinement le temps de trouver des solutions.

Personnellement je pourrais me contenter de 3 mois d'avance et en avoir fini étant donné que j'ai la sécurité de l'emploi... mais je suis très anxieuse de nature et j'ai besoin de savoir que j'ai plus. Plus d'argent, plus de temps, plus d'options, plus. Je pense que c'est parce que j'ai manqué pendant longtemps et été à la merci des aléas, je ne veux plus me faire surprendre. Mais attention, il faut aussi être conscient de plusieurs choses: 1) le sentiment de manque est pernicieux et si on lui laisse trop de place on peut passer sa vie à accumuler un précule sans jamais avoir l'impression que c'est suffisant, un peu comme l'oncle picsou qui a une piscine pleine d'or mais qui ne veut rien partager par peur de perdre. 2) les banques ne sont pas infaillibles et passé un certain montant, votre épargne n'est plus assurée, il est donc important de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et de diversifier son épargne. 3) L'épargne d'urgence n'est pas censée rapporter de l'argent, elle est censée être disponible pour faire face dans l'urgence sans avoir à se poser trop de question. Le montant que vous mettez de côté doit donc à la fois vous permettre de vous sentir à l'aise face aux aléas de la vie sans pour autant vous conduire à penser que vous perdez de l'argent au quotidien.

Autre point: Une fois que l'on a remboursé toutes ses dettes et réglé tout ce qui était urgent, c'est difficile de garder la motivation pour continuer d'économiser sans but précis autre que pouvoir faire face à une hypothétique urgence. Ainsi pour garder la motivation vous pouvez mettre plusieurs choses en place:

- soit vous avez décidé d'un montant donné à économiser  et vous le divisez par le nombre de mois pendant lesquels vous voulez économiser, de cette façon la somme est lissée et vous savez exactement combien vous avez à épargner chaque mois. L'avantage, c'est régulier, le montant n'est pas trop élevé et le reste de l'argent peut-être utilisé pour autre chose. L'inconvénient c'est que ça prend du temps avant de voir le montant augmenter et on peut avoir l'impression que ça ne finira jamais.

- soit vous vous donnez une date butoir à laquelle vous devez avoir atteint votre objectif d'épargne et vous économisez à fond jusqu'à ce que vous y arriviez. C'est les recommandations faites par Dave Ramsey qui préconise de garder la même intensité que pendant la phase de remboursement des dettes jusqu'à ce que le coussin d'urgence soit rempli. L'avantage c'est que de cette façon on atteint ses objectifs très rapidement et qu'on a l'impression d'être ultra efficace. L'inconvénient c'est que ça peut donner l'impression de ne pas avoir de vie et de passer son temps à s'occuper de ses finances non-stop.

Si vous êtes plutôt comme moi, à vouloir avancer mais aussi profiter un peu pour souffler parce que bon enchaîner galère financière puis apprentissage du budget, puis constitution du fond d'urgence, puis remboursement des dettes (qui peut prendre plusieurs années), puis encoooooore des économies pour le coussin de sécurité, ça peut vite être déprimant et donner l'impression qu'il n'y a que ça dans votre vie, alors vous ferez un mélange des deux options. J'ai décidé pour moi que je me sentirais à peu près tranquille en ayant 4 mois de salaire d'avance, de salaire complet. Pourquoi? eh bien parce que ça me permettra de ne pas voir mon mode de vie se restreindre d'un seul coup et puis parce que en me planifiant des salaires de côté et non seulement de quoi payer les frais fixes, il me reste de quoi épargner pendant ce temps, et donc de continuer à "coussiner" au cas où la situation s'éternise.

Pour me donner une date butoir mais continuer à vivre pendant ce temps, j'ai découper la somme en trois paliers: un palier à 3000 euros, que je viens d'atteindre. Un palier à 5000 euros que j'envisage d'atteindre l'été prochain et le dernier palier à 7000 euros que je devrais avoir atteint à la fin de l'hiver suivant. De cette façon je peux garder mon objectif en tête et y travailler chaque mois mais il ne prend pas toute la place dans ma vie et me permet de garder une ligne de budget pour les loisirs et des dépenses "légères" sans culpabiliser puisque je tiens mon planning. 

Et quand j'aurais atteint mon objectif? eh bien comme ce coussin est sur un livret developpement durable, je continuerai à l'alimenter jusqu'à atteindre le montant max, juste pour le plaisir et la satisfaction d'avoir rempli le livret complètement!

Posté par Candyspikey à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 juillet 2020

L'effet boule de neige

Un crédit conso offert à l'ouverture du compte pour financer mon déménagement/équipement, un crédit conso pour financer permis et voiture, un crédit/délai de paiement pour les impôt, 3 dettes à 3 amis et 1 dette à ma mère. Le tout pour 6000 euros. Avec un découvert de 700 balles tous les mois! Pff laisse tomber, c'est la merde et puis voilà c'est comme ça, je m'en sortirai jamais!

Oui mon discours intérieur ne respirait pas la joie en début de parcours! Mais pétards j'en pouvais plus, il fallait que ça s'arrête, que je change la donne. Le déclic: regarder mon père se débattre avec des crédits et des dettes même après avoir vendu sa maison, à 60 ans. Pour moi ça été un choc! Je me suis dit qu'il était hors de question que je sois encore en galère à la retraite! Nan! Nan nan  et nan!

Si vous vous intéressez à la gestion budgetaire et aux finances personnelles vous avez sans doute déjà rencontré cette expression "Effet boule de neige". Pour les autres voici le principe: on liste toutes ses dettes en commençant par celle où il reste le moins à payer jusqu'à celle où il reste le plus. On continue de payer ses mensualités comme d'habitude mais on ajoute tout ce qu'on peut à la première dette pour la rembourser le plus vite possible. Une fois qu'elle est soldée, on reporte la mensualité sur la deuxième dette et là encore on ajoute tout ce qu'on peut pour la solder et ainsi de suite pour toutes les autres jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. Voilà pour la théorie.

Mais pour moi ça ne s'est pas exactement passé comme ça, d'une part parce que mes mensualités de crédit étaient fixes et qu'il n'était pas possible d'ajouter 5 ou 10 euros selon ce que j'arrivais à dégager de mon budget, ensuite parce que j'avais des dettes que je ne remboursais pas mensuellement à mes amis et à ma famille et je ne voulais pas: quand ils m'ont prété cet argent ils m'ont versé la somme d'un coup et je voulais le rembourser de la même façon en leur rendant toute la somme d'un seul coup.

Alors comment j'ai fait? J'ai effectivement fait la liste de toutes mes dettes en les classant d'abord en deux catégories: dettes avec prélèvement et dettes sans prélèvement. J'ai de la chance: j'ai des amis en or qui ne m'ont jamais mis la pression pour obtenir leur remboursement. Je me suis donc concentrée sur mes crédit à la banque. 

Dans les articles précédent vous avez vu que je n'avais aucune facture en retard, que j'avais soldé mon découvert et constitué mon premier coussin d'urgence à 1000 euros. Maintenant que ça c'était fait, il me restait de l'argent à la fin du mois mais pour être sûre de ne pas le dépenser je le mettais sur le compte épargne dès le début du mois.

En premier j'ai soldé les arriérés d'impôt, 250 euros.

Sur mon premier prêt il restait à payer 800 euros, je l'ai soldé le mois suivant et j'ai donc récupéré 115 euros dans mon budget.

Une fois ces deux dettes remboursées j'ai remboursé les 150 euros que je devais depuis 10 ans à mon meilleur ami, puis les 200 euros à une autre amis et enfin les 750 euros à une autre amie. Troisième mois.

Le mois suivant j'ai dit à ma mère que j'avais ses sous, elle avait oublié que je lui devait cet argent, elle m'a dit de le garder. J'en ai pleuré de reconnaissance! Et puis je l'ai mis direct en épargne pour solder mon dernier prêt où il restait environs 5000 euros.

En récupérant l'argent des autres crédits, en continuant de payer la mensualité chaque mois et en modifiant mon budget (je détaillerai dans un prochain article) j'ai soldé ces 5000 euros en 4 mois.

En février 2020 je n'avais plus aucune dette, plus de découvert et 1000 euros de côté.

Juste à temps pour le covid -19!

 

Posté par Candyspikey à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le fonds de première urgence

Une fois que vous vous êtes assuré d'être à jour dans vos factures et que plus aucun de vos murs n'est en danger de s'effondrer, il est temps de faire en sorte que ça ne soit plus jamais le cas. C'est le moment de faire en sorte que même si vous êtes toujours en difficultés financières, vous ne soyiez pas à la merci de la première difficulté qui vous renvoie dans les cordes. Je parle du truc qui tombe en panne pile le mois où justement c'est un peu court, genre tout est payé mais bim la machine à laver commence à fuir, le frigo ne fonctionne plus, le moteur de la voiture cale pour de bon... ou même simplement la paye est trop courte parce que dès le début du mois il manque 200, 500, 800 euros de découvert.

C'était mon cas, je n'avais pas de machine à laver parce que justement quand elle s'est mise à fuir je n'ai pas eu les moyens de la remplacer donc j'allais à la laverie, je n'avais pas de voiture parce que quand elle s'est cassée je n'ai pas eu les moyens de la remplacer, heureusement mon frigo tient le choc, mais chaque mois j'avais mon découvert de 700 euros, le max autorisé et ensuite je faisais des calculs d'apothicaire pour gérer les dates des chèques que je faisais en fonction du weekend et du lundi précédent l'arrivée de ma paye.

Alors que faire? Eh bien il faut se constituer un petit coussin d'urgence, un petit pécule qui permet de pouvoir remplacer le lave-linge, le frigo et les plaquettes de freins sans que ça vienne amputer le budget quotidien. Au départ ce coussin est petit, 500 à 1000 euros, juste pour gérer l'urgence.

Comment? D'abord en faisant un budget! Oui personne n'aime ça, c'est ennuyeux, ça contraint, ça met devant le fait accompli qu'on gagne trop peu etc. Mais ce n'est qu'en le faisant qu'on peut se rendre compte de là où ça coince et commencer à le rectifier pour ensuite dégager un peu de surplus pour le coussin.

Pour que ce soit plus parlant je vais prendre mon exemple, j'arrondis juste les sommes pour que ce soit plus simple mais ce sont les vrais montants. Il y a 14 mois donc, je gagnais 1920 euros par mois. Dès le départ il fallait enlever 700 euros de découvert, 500 euros de loyer, 40 euros d'internet, 8 euros de téléphone, 9 euros de frais de compte, 40 euros de bus, 80 euros de mutelle, 268 euros de crédit. Tout le reste à cette époque partait dans l'alimentaire et particulièrement les pizzas, soit près de 700 euros qui représentaient mon découvert! Et je ne voyais pas comment améliorer la situation, les pizza étaient ma seule "distraction", les éliminer c'était psychologiquement trop difficile.

Alors j'ai laissé les pizzas, mais j'ai regardé le budget alimentaire classique et j'ai remarqué que je faisait les courses tous les 2 jours et je me suis dit que si j'arrivais à espacer un peu mes voyages au supermarché je dépenserai un peu moins et c'est ce qui s'est passé. Au tout début je n'ai fait que ça, j'ai juste essayé de ne plus faire les courses tous les 2 jours en rentrant du travail, puis j'ai fait des listes de courses en prenant les choses que j'aimais manger régulièrement, des choses faciles et rapides à faire et de fil en aiguille j'ai commencé à économiser. 

Pour économiser 800 euros ça m'a pris environ 8 mois! Et la première chose que j'ai faite une fois que j'ai réussi à les mettre de côté ça été de les dépenser pour solder mon découvert! Ce qui fait qu'à peine j'avais réussi que je devais déjà recommencer à économiser! C'est la règle du fonds d'urgence: si on le dépense il faut tout arrêter et le reconstituer avant tout le reste. Et c'est ce que j'ai fait, sauf que là c'était facile: j'avais les 700 euros du découvert qui me revenaient, je pouvais donc les mettre de côté!

Si vous ne pouvez pas économiser parce que c'est trop juste, gardez la motivation et essayez de voir d'autres solutions comme éventuellement faire des heures supplémentaires, prendre un deuxième boulot ou encore vendre! Vendre tout ce qui n'est pas absolument nécessaire pour faire rentrer de l'argent. Certaines personnes ont vendu leur canapé et ont mangé sur des coussins par terre pendant plusieurs mois, d'autres sont devenus chauffeurs über...l'idée c'est de mettre toute votre énergie à faire rentrer ces 500 puis 1000 euros d'urgence pour pouvoir respirer avant la prochaine grosse étape.

Vous savez ce que j'ai fait une fois que j'ai eu reconstitué mon fonds d'urgence et qu'il a atteint 1000 euros? J'ai acheté une machine à laver ;-)

Posté par Candyspikey à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2020

4 murs et 1 toit

La "chance" que j'ai eu quand je me suis lancée dans la remise à plat de mon budget c'est que je n'avais pas d'arriéré, aucune facture en retard. Malgré tous mes défauts et mes problèmes d'argent j'ai toujours fait de mon mieux pour payer le loyer et les factures en premier.

Et c'est ce que je vous invite à faire en tout premier, avant de commencer à rembourser des crédits, avant d'économiser pour un fond d'urgence. 

En effet comme dans tous les domaines de la vie, la sécurité physique et alimentaire doit être la base. Ainsi quand vous allez vous lancer, la priorité c'est de vérifier si vous êtes à jour dans vos loyers, si vous êtes à jour dans vos factures de chauffage et d'eau et si vous avez à manger pour au moins 10 jours. Sans ça vous êtes trop en insécurité pour voir plus loin. C'est la base de la pyramide de Maslow, assurer les besoins primaires avant toute chose. Souvent dans ces situations on a tendance à faire l'autruche et à attendre que ça passe mais d'une part ça ne passe pas, d'autre part ça fait un stress et une charge mentale absolument énormes.

Donc si vous avez des loyers de retards, contactez votre propriétaire et discutez-en avec lui/elle pour trouver des solutions qui vous permettront de rembourser sans grêver votre budget mais sans non plus léser votre propriétaire.

Si vous êtes en retard sur des factures de chauffage, d'énergie, d'eau, même chose, contactez vos fournisseurs et cherchez avec eux des solutions qui permettent d'avancer et d'améliorer la situation.

La clé c'est d'y avoir réfléchi avant! Faites vos calculs, faites des projections, et proposez vous même des solutions possible, de cette façon vos créanciers verront que vous êtes de bonne foi et que vous êtes dans une démarche volontariste. Cela permet des relations apaisées et de ne pas tomber dans la culpabilisation.

Ensuite il faut vous assurer d'avoir suffisamment à manger pour ne pas avoir besoin d'aller faire les courses tous les deux jours. Quand on a des problèmes financiers chaque dépense compte et ne pas avoir suffisamment d'avance créé une insécurité supplémentaire. Il ne s'agit pas non plus de stocker des étagères entières mais d'avoir de quoi faire avec des aliments de base.

C'est seulement une fois que vous aurez mis tout ça en place que vous pourrez souffler un bon coup et vous lancer dans la suite. Mais tant que vous n'avez pas sécurisé votre toit (payé les loyers en retard), les murs (chauffage et energie) et l'alimentaire, vous ne pourrez rien faire d'autre et même vous ferez des conneries à cause du stress de l'insécurité.

Ne tombez pas dans le piège de vouloir aller trop vite, de copier les influenceurs. La tentation est grande mais y succomber vous fera prendre du retard en fait voire vous mettra en danger! Parce qu'auvoir un fonds d'urgence certes c'est important mais si votre propriétaire vous met dehors, vous vous retrouverez vite dans une situation bien plus compliquée.

Patience, méthode et communication sont vos alliés à ce stade.

Posté par Candyspikey à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 juin 2020

Commencer!

Commencer! C'est le plus important!

Je ne me souviens pas d'une époque dans ma vie où je n'ai pas été en galère financière. En fait dès le moment où j'ai eu accès à de l'argent, quand mon compte livret jeune m'a été accessible à 18 ans, j'ai fait n'importe quoi.

Pourtant j'avais eu l'exemple de ma mère qui faisait attention, qui faisait ses comptes toutes les semaines, qui savait quand on pouvait se permettre de dépenser ou non. Je me souviens qu'on ne manquait jamais de l'essentiel mais que c'était rarement plus que ça. Du coup avoir accès à ces 10 000 francs (bim le coup de vieux!!!) d'un seul coup, pour moi c'était la richesse! J'ai invité mes amis au resto, j'ai acheté tout plein de nouveaux CD (re-bim!), des fringues, des sorties... en 2 mois tout était envolé!

Quand j'ai commencé à travailler, j'ai recommencé.

Quand je me suis installée seule dans mon studio d'étudiante, j'ai recommencé et j'ai dû emprunter de l'argent, à des amies et à mes parents.

Quand je suis partie en échange universitaire, j'ai recommencé et j'ai eu des dettes à la banque.

Ma vie a très longtemps été une succession de périodes difficiles où je manquais d'argent et où je demandais de l'aide de la banque ou de mes amis et où je me sentais pétrie de honte, et de période plus fastes où l'argent me brûlait littéralement les doigts et s'envolait avant que j'aie même pû songer à rembourser mes dettes.

Et un jour, en constatant que ça faisait 10 ans que je galérais à rembourser 150 euros alors que j'avais pu acheter un canapé à 600 euros j'ai eu vraiment les boules. Plus que de la honte, j'ai eu de la colère! De la vraie! J'en ai eu marre, j'avais envie de tout casser, de hurler! J'étais jalouse de tout le monde, j'en avais marre de jamais pouvoir faire les choses correctement, de jamais pouvoir faire comme les autres.

Alors j'ai commencé! Pour de vrai! Cette fois-ci c'était la bonne.

J'ai trouvé de nombreux blogs, des vidéos, des programmes, j'en ai suivi plein. Le problème c'est que pour la plupart d'une part c'étaient des programmes américains et donc peu adaptés à la vie européenne (je n'ai pas de cellier ou de méga congélateur à remplir à ras-bord, je ne gagne pas 5000 dollars par mois non plus.) et pour les programmes français souvent ils étaient applicables aux familles or je suis célibataire.

Alors j'ai lu, j'ai étudié, et j'ai adapté pour que ça me convienne. Mais je n'ai rien inventé et il y a des tas de gens bien plus pro et compétents. 

Ma démarche n'est pas terminée, mais 14 mois après que j'aie commencé, je n'ai plus de dettes, ni de découvert, j'ai un budget mensuel qui me permet de savoir où va mon argent et quand, et j'ai réussi à économiser plus d'un mois de salaire.

Au fil de ces pages, je viendrai partager ce que j'ai fait, comment je l'ai fait et où j'en suis. Si ça peut aider ne serait-ce qu'une personne alors j'aurai atteint mon objectif.

Posté par Candyspikey à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La paye

Pour mon premier article j'avais prévu de prendre le temps d'écrire un truc coup de poing! Un article super accrocheur, un vrai truc de blogueuse qui maîtrise son sujet et qui attire d'emblée des visiteurs qui resteront pour la vie... et puis en fait si j'avais fait ça je ne me serais jamais lancée parce que ça n'aurait jamais été assez bien, assez pro, assez...parfait.

Mais la perfection n'existe pas et à force de la chercher, de l'attendre, eh bien on ne fait rien.

Alors hop pour ce premier article on démarre direct avec du quotidien, et encore pire, on démarre avec un truc qui me pose encore des difficultés: le jour de paye!

Chez moi la paye c'est toujours un petit peu avant la fin du mois, vers le 28 ou 29. En budgeteuse qui commence à voir ce qui fonctionne pour moi, j'avais déjà fait mon budget, organisé mes catégories, attribué un montant pour chacune, prévu mon épargne, j'étais au ta-quet!

Et puis la paye est arrivée et en bonne dépensière qui est toujours en moi, cachée derrière la budgeteuse, elle me brûle les doigts! Tous mes sous sont sur mon compte, ils m'attendent, ils me font de l'oeil...j'ai envie de dépenser, là, maintenant, tout de suite!! Rien qu'un peu, un tout petit sou, un petit tour à la boulangerie, juste vite fait, allez quoi!

A vous aussi ça vous fait ça?

Ah là là le mental c'est un truc compliqué à gérer! Cette idée fixe de vouloir commencer à dépenser dès que la paye arrive, comme s'il fallait dépenser, acheter, profiter avant qu'il n'y en ait plus, avant que les factures arrivent, ce n'est pas de la faiblesse.

Je répète, ce n'est pas de la faiblesse!! C'est un comportement qui résulte du sentiment de manque, que le manque soit réel ou non. Pour ceux d'entre nous pour qui le mois se termine le 15, voire le 5, la fin du mois se déroule en apnée (quasi littéralement, on en reparlera.) et dans l' attente - team je compte les jours sur un calendrier comme dans Harry Potter/un prisonnier ;-)

Alors une fois que la paye arrive c'est une bouffée d'air qui arrive, ouf! ça y est! On sort de l'eau!!

Mais on sait! On sait que cette bouffée d'air est limitée dans le temps, que dès le 2 ou le 3 les factures vont commencer à tomber et notre argent ne sera déjà plus le nôtre, on devra le laisser partir. Mais du coup entre le 28 et le 2 c'est open bar et on veut en profiter! On fonce au supermarché acheter tout ce qu'on ne pouvait plus se permettre, à moi les biscuits, bonbons, brioches, produits frais, des vrais marques, des aliments réconfort...

Le souci c'est que c'est justement ce comportement là qui fait qu'on passe le reste du mois en apnée, c'est un vrai cercle vicieux.

Alors voici la petite technique que j'utilise: je me force à attendre. Oui c'est pas plus compliqué que ça. Et là je vous imagine: Gné?? C'est quoi cette budgeteuse en carton avec cette technique qui me propose un truc aussi simple?

C'est pas compliqué, ça ne veut pas dire que c'est facile! Parce qu'on touche à l'émotionnel plus qu'à l'argent, là on agit sur la gestion de la frustration, ce qui dans notre société de l'immédiateté, du tout, tout de suite! J'y ai droit! Je le veux, je l'achète! Se dire, à soi-même "non j'attends!" c'est difficile.

Les blogueuses américaines sont à fond dans ce système de "spend freeze", elle se lancent des défis de folie en gelant leurs dépenses pendant une semaine, deux semaines voire un mois entier!! Perso j'en suis pas là et je ne vous recommande surtout de ne pas faire ça, c'est l'assurance de rater le défi et de se sentir complètement découragé!

Mais alors quoi? Alors attends une heure. Une heure pendant laquelle tu t'occupes l'esprit, tu peux faire ce que tu veux: le ménage, prendre un bain, lire un livre, regarder la télé, sortir (seulement si il n'y AUCUN point de vente sur ton chemin ou alors tu laisse ta carte bleue/tes espèces chez toi.) Ou même juste mettre la musique et danser: la paye est là, c'est jour de fête!

Après cette première heure, assieds toi à une table avec un papier et un crayon (et une boisson chaude si tu es comme moi) et liste tout ce que tu veux acheter, écris tout ce qui te vient, sans te censurer, sans penser régime, équilibre alimentaire, et même sans penser à ton budget. Ecris TOUT ce que tu veux acheter là maintenant tout de suite! Et une fois que tu terminé ta liste, relis la une première fois et complète-la si tu te rends compte que tu as oublié quelque chose. Maintenant relis-la à nouveau et pour chaque chose écrite demande toi: est-ce que j'en ai besoin ou envie? Sans jugement, écris à côté de chaque produit besoin/envie, et repose ta liste sur ta table, et attends encore une heure, laisse décanter.

Une fois cette deuxième heure passée ton envie de dépenser devrait être moins urgente mais elle n'a pas disparu pour autant. C'est le moment de rouvrir ton ordi ou ton application bancaire et de regarder ton compte à nouveau: Ouf! L'argent est toujours là! Souffle, respire et contemple le montant affiché, il n'a pas changé depuis 2 heures et ton argent est toujours à toi. Normalement là tu commences à te détendre un peu. Reprends ta liste et regarde tout les produits que tu as listé en "besoin" et demande-toi: est-ce que j'en ai besoin maintenant? est-ce que ça peut attendre? combien de temps ça peut attendre? et écris là à côté de chacun - tu as maintenant une date, une projection dans le temps, une sensation que oui, ça j'ai un peu de contrôle dessus. Maintenant reprend ta liste et regarde tout ce que tu as listé en "envie" et pour chaque produit noté demande-toi si tu en as toujours autant envie? moins envie? plus vraiment envie? Et là de la même façon que pour les besoins, donne-toi une date: est-ce que j'en ai envie maintenant ou bien est-ce que ça peut attendre? combien de temps ça peut attendre? et écris-le à côté de chacun. Une fois que tu as fait ça, tu peux te féliciter parce que l'air de rien tu viens de patienter 3 heures avant de dépenser!

A ce stade-là tu as deux options selon ta maîtrise de la frustration: soit tu as encore vraiment envie de dépenser et c'est ok, tu viens d'attendre trois heures mais tu n'en peux plus! C'est normal, tu n'en es qu'au début du voyage. Dans ce cas reprends ta liste de tout ce que tu veux acheter, sélectionne ceux dont tu as besoin maintenant et écris-les sur ta liste de courses. Puis regarde dans ta liste des choses dont tu as envie maintenant, choisi le moins cher et ajoute-le à ta liste de courses. Et va dépenser, mais uniquement ce qu'il y a sur ta liste!

La deuxième option c'est de se dire, ok j'ai tenu jusque là, je pense que je peux tenir encore, et d'attendre le lendemain. Pour tenir, on regarde son compte le soir avant de se coucher et le matin en se levant pour constater que l'argent n'a pas disparu et pouvoir se dire qu'on n'a rien perdu en attendant. Mieux en fait on a gagné! On a gagné un jour de plus à respirer.

Moi j'arrive à attendre jusqu'à 3 jours les bons mois... ce mois-ci j'ai attendu les trois heures et puis j'ai commandé une pizza, j'en avais trop envie!

Et vous alors? Combien de temps vous tenez?

Posté par Candyspikey à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,